Aller au contenu principal
relance client email

Pour toucher au but, jouez la relance!

La relance des clients par email constitue une étape essentielle lors d’une campagne promotionnelle. Mais comment toucher au but?

Depuis que j’organise des workshops avec certains de mes clients, j’ai dû, à plusieurs reprises, me creuser la tête pour trouver le moyen d’atteindre mon public-cible, d’attirer son attention et de le faire réagir. Immergée au quotidien dans le milieu de la communication web, je suis pourtant contrainte de revenir à la technique la plus basique du test-erreur!

Je me suis donc récemment essayée à la relance de mes clients et prospects par email dans le but d’obtenir un nombre suffisant d’inscriptions pour mes ateliers. A ma surprise, cette expérience fut riche d’apprentissage et m’incite donc à vous la partager!

Rapport d’ouverture d’email et segmentation

Au départ, ma curiosité m’a amenée à aller faire un petit tour dans le rapport généré par mon outil de messagerie pour découvrir qui avait ouvert mon premier jet.

Alors satisfaite des statistiques d’ouverture gravitant autour des 50%, j’ai toutefois commencé à m’interroger sur les raisons de l’absence totale de réaction de la part de mon groupe-cible.

  • L’objet de mon e-mail était-il attractif mais trop peu révélateur du contenu de mon email?
  • Le contenu de mon email était-il incomplet, mal ciblé?
  • Avais-je réellement invité mes destinataires à me poser une question ou à réagir?

Je restai sans réponse mais je détenais une piste avec la liste de personnes dont j’avais attiré l’attention: un segment. Alors, comment aller plus loin avec ce sous-groupe?

Interpeller et inviter le lecteur à s’exprimer

Il fallait tenter de savoir où se situait le blocage. Comment? Les bonnes idées étant souvent les plus simples, je décidai de les interpeller avec un élément personnalisé. 

« Hé! Vous qui avez ouvert mon e-mail! Vous êtes intéressé, n’est-ce pas?« .

Puis, j’ai reformulé le premier message. Cette étape m’a permis de comprendre que je n’avais probablement aucune idée de ce que mes interlocuteurs n’avaient pas compris ou de ce qui manquait à ma communication. Il fallait donc les inviter avec insistance à s’exprimer et à me poser leurs propres questions.

Au final, j’ai obtenu une réponse sous la forme d’une demande d’informations complémentaires. Celle-ci a confirmé que mon message initial n’était que partiellement passé, du moins auprès de certains.

Note pour plus tard: engager dès le départ la conversation. Le dialogue engendre la confiance, base de toute relation commerciale durable!

Et vous? Avez-vous déjà fait l’expérience d’une relance par email? Etait-elle fructueuse? Qu’en avez-vous retiré?

Discutons-en! 

 

Back to Top

Share This

Share this post with your friends!