Aller au contenu principal
Gestion de projet web

Comment rentabiliser le coût du coworking? 5 pistes à explorer!

Travailleuse nomade, je partage depuis peu mon temps de travail entre mon appartement, mes partenaires et clients, et un espace de coworking. Co-travailler a un coût. Découvrez dans cet article comment rentabiliser la formule.

Depuis janvier, je fréquente le coworking de Namur. En rejoignant la communauté des entrepreneurs namurois, je suis devenue ce qu’on appelle une travailleuse nomade. Je suis sans bureau fixe ou plutôt je partage mes journées de travail entre les rendez-vous en clientèle, le travail à domicile et, deux journées par semaine, à ma convenance, un espace de travail partagé, le coworking. Inutile de le cacher, cette dernière formule a un coût qu’il faut rentabiliser. Voici les quelques pistes que je tente personnellement de mettre en oeuvre pour en faire un réel investissement.

Participer à la vie du coworking

Pour dynamiser les centres de coworking, les animateurs organisent régulièrement des activités, des formations et des conférences sur des thèmes variés (le plaisir au travail, l’inbound marketing, shootings photos, …), à destination des cowokers et/ou d’un public extérieur. Certaines sont payantes, d’autres gratuites. Participer à la vie du coworking favorise les opportunités de réseautage, l’apprentissage et la formation continue, bien nécessaires aujourd’hui dans de nombreux domaines professionnels.

Envie de créer de nouvelles opportunités?

Rentabiliser son abonnement coworking, c’est aussi partager ses connaissances, ses compétences avec d’autres pour continuer à apprendre, se remettre en question, faire évoluer son projet vers de nouvelles opportunités.

Aussi, ces espaces de travail partagés sont le lieu idéal pour échanger des cartes de visites, « pitcher« , trouver des ambassadeurs, des partenaires, …, bref réseauter!

Plaisir et travail au centre des préoccupations

Entourés de jeunes créateurs dynamiques qui recherchent autant que vous le contact humain, vous trouverez beaucoup de plaisir à partager un café (même s’il a l’allure de jus de chaussette), un temps de midi ou un break « pétage de plomb » avec vos colocataires. Le plaisir et l’environnement calme et paisible de l’infrastructure en font très certainement un lieu de productivité où le coworker peut se concentrer sur ses tâches et mettre son activité au centre de ses préoccupation en maximisant son bien-être!  

Se lever tôt!

Même si les plages horaires des espaces de coworking restent relativement larges, pour profiter pleinement de son abonnement, il vaut mieux se levez tôt! Alors que bon nombres d’indépendants qui démarrent à domicile se plaignent de vivre à horaire décalé (plus on se lève tard, plus on se couche tard et on finit par dîner à 16h), le coworking encourage une certaine discipline, structurante, socialisante.

Eviter les frais supplémentaires

Sortir de chez soi implique bien souvent des dépenses supplémentaires: on prend son véhicule personnel pour la liberté de l’horaire, on a envie de tester la nouvelle sandwicherie ou le petit resto du coin, on est tenté par une gaufre à 16h00, …  Et pourtant, vous éviterez de nombreux frais supplémentaires en empruntant les transports en commun et en vous levant un quart d’heure plus tôt pour vous préparer un lunch maison.

Avantages supplémentaires:

  • Vous profitez du trajet pour travailler (ou vous détendre)
  • Votre lunch maison a beaucoup de chance d’être meilleur au goût et pour votre santé

Pour rentabiliser son abonnement de coworking, les idées sont nombreuses: structure, réseautage, copinage, apprentissage, etc. Co-travailler, c’est donc aussi booster son activité! 

Et vous, avez-vous déjà testé la formule coworking? D’autres pistes pour le rentabiliser?

 

A lire également:

 

 

 

Back to Top

Share This

Share this post with your friends!